Luca Attanasio, ambassadeur italien, tué en RDC

Etre au mauvais endroit, au mauvais instant. C’est ce qui est malheureusement arrivé à Luca Attanasio, ambassadeur d’Italie à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC). Il a été tué par balles lundi 22 février 2021, lors d’une attaque armée qui visait un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM) qui effectuait un déplacement dans la région du Nord-Kivu, située à l’est du pays.

Une zone minière, terre de violences depuis 25 ans. Son décès tragique a suscité une vive émotion en Italie. Le ministère italien des Affaires étrangères a exprimé sa «profonde tristesse» après avoir confirmé la mort de son représentant. «Il était très connu. Nous sommes consternés», a déclaré sur Facebook Alessandro Fermi, président du Conseil régional de Lombardie, région de naissance du défunt.

«Un homme doté d’un courage, d’une humanité et d’un professionnalisme hors du commun », témoigne Emanuela Del Re, ex-vice ministre italienne des Affaires étrangères. «Je me souviens de son sourire contagieux, de sa classe, de sa grande connaissance des questions africaines». L’Afrique justement, le diplomate de 43 ans y a passé une bonne partie de sa carrière. Il fut Consul général à Casablanca entre 2010 et 2013, avant d’être nommé conseiller à l’Ambassade d’Italie au Nigéria en 2015.

La relation avec le Maroc de ce père de trois filles transcende même le volet diplomatique, puisque son épouse, Zakia Seddiki, est originaire de Casablanca. Elle a fondé l’ONG Mama Sofia, qui vient en aide aux jeunes mères et à leurs enfants dans les régions démunies de la RDC. Un pays que son mari avait rejoint en 2017 en tant que chef de mission, avant d’être promu ambassadeur extraordinaire plénipotentiaire en 2019.

READ  国际锐评丨中国的发展目标 世界期盼的确定性|高质量发展_新浪财经_新浪网

M. Attanasio fut lauréat du prix Nassiriya de la paix «pour son engagement en faveur de la paix entre les peuples» et pour avoir «contribué à la réalisation d’importants projets humanitaires, en se distinguant par son altruisme, son dévouement et son esprit de services en soutien aux personnes en difficulté». «Tout ce qu’en Italie nous prenons pour acquis ne l’est pas au Congo, où malheureusement il y a encore tant de problèmes à résoudre», avait déclaré le diplomate, lors de la réception de sa distinction en octobre 2020.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *