Au moins 11 morts dans une attaque dans le nord-est de la RDC – Barlamane


|

Au moins onze personnes ont été tuées par un groupe armé dans la province de l’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

Douze civils ont été assassinés dans une zone minière dans le territoire de Djugu, a annoncé le Baromètre sécuritaire du Kivu (KST), un groupe d’experts qui recense les violences dans l’est congolais.

De son côté, le bourgmestre de la commune de Mungwalu, Jean-Pierre Pikilisende, a indiqué que onze orpailleurs ont été tués par des miliciens FPIC, un groupe armé local, venus prendre le contrôle d’un carré minier de la région.

De nombreuses milices et groupes armés sévissent dans la province de l’Ituri, de même que dans le Nord-Kivu voisin, deux provinces sous état de siège et administration militaire depuis le 6 mai dernier. 

Un groupe armé musulman d’origine ougandaise, les Forces démocratiques alliées (ADF), placé par les Etats-Unis parmi les groupes terroristes affiliés aux jihadistes de l’organisation État islamique, a notamment commis ces derniers mois des tueries répétées contre les populations civiles. Mais l’identité précise des auteurs de ces massacres reste souvent inconnue.

Au moins 50 civils, hommes, femmes et enfants, ont été ainsi massacrés, la plupart à la machette après voir été ligotés, dans la nuit de dimanche à lundi, dans deux villages de la province de l’Ituri.

READ  เรือดำน้ำอินโดฯแตก3ท่อน ภาพใต้ทะเลเผย จมลึก838เมตร เศษซากกระจาย

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *