[Vidéo] Âgé de 10 ans, ce Nigérian est une des étoiles montantes des échecs

[Vidéo] Âgé de 10 ans, ce Nigérian est une des étoiles montantes des échecs
[Vidéo] Âgé de 10 ans, ce Nigérian est une des étoiles montantes des échecs
“Tani” n’était pas prédestiné à devenir champion d’échecs. Le voilà aujourd’hui maître national.

ÉCHECS – Tanitoluwa Adewumi, surnommé “Tani”, est une star montante des échecs à seulement 10 ans. Son histoire inspire et sa capacité à progresser très rapidement impressionne le monde, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

En 2017, lui et sa famille ont dû fuir le Nigeria après que des insurgés de Boko Haram aient ordonné à son père, Kayode, de produire des affiches pour leur réseau terroriste dans son imprimerie. En refusant, Kayode savait que sa famille serait en hazard si elle restait. Les Adewumi ont donc décidé de prendre l’avion pour les États-Unis.

Dallas, puis New York, un pasteur community les a mis en get hold of avec un refuge pour sans-abri. C’est là-bas que Tani a vu un échiquier pour la première fois. “C’est comme s’il n’y avait rien d’autre à faire. Alors je me suis dit: pourquoi ne pas tenter le coup ? À ce second-là, j’étais au refuge, alors je me suis dit : pourquoi ne pas me lancer?”, a déclaré le jeune prodige au micro de Reuters.

Après avoir appris les échecs au refuge, Tani a été incité à rejoindre le club d’échecs de son école par un professeur. Et aujourd’hui le Nigérian est respecté et reconnu. En mai 2021, la Fédération des échecs des États-Unis lui a décerné le titre de maître nationwide. Une étape dans la vie de Tani qui a permis à lui et sa famille de vivre une vie qu’il n’aurait pu rêver. La famille a coécrit un livre avec l’auteur Craig Borlase sur l’histoire du Nigérian et un movie pris en cost par Paramount Shots sera réalisé prochainement. Le prochain objectif de Tani ? Devenir le additionally jeune grand maître d’échecs du monde.

READ  Дайджест: предпасхальное усиление локдаунов в Европе и Трамп, лишенный голоса в "Фейсбуке"

Auteur: Timothée Van Poecke – Huffingtonpost.fr

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *